Retour

« Il y a de la place pour du carton encore et Kruger le prouve », selon le syndicat de la cartonnerie Jonquière

L'investissement de 250 millions de dollars, dont 190 proviennent du gouvernement du Québec, pour la transformation de la machine à papier numéro 10 de l'usine Kruger de Trois-Rivières afin qu'elle produise du carton soulève la grogne dans l'arrondissement de Jonquière à Saguenay.

Le 13 juillet, la compagnie américaine Graphic Packaging a annoncé la fermeture immédiate de la cartonnerie Jonquière, entraînant la mise à pied de 140 travailleurs. Graphic Packaging a justifié sa décision par la désuétude des infrastructures de l'usine et l'importance des investissements nécessaires pour moderniser l'usine.

Selon le président du syndicat, René Gélinas, la transformation par Kruger d'une machine à papier pour la production de carton destiné à l'emballage, démontre que Graphic Packaging aurait pu, si elle avait voulu, maintenir la production à Jonquière.

« Graphic, c'est eux qui ne veulent rien savoir. Si Graphic avait été le moindrement intéressé, des subventions, on en aurait eu, ajoute René Gélinas. Nos dirigeants locaux qui ont travaillé très fort pour nous, pour garder cette usine-là ouverte, ils en ont fait des démarches. Ils l'ont dit à Graphic, si vous ne voulez pas investir, laissez-nous exploiter cette usine-là. Rien qu'avec les profits, on va la rentabiliser et on va la moderniser. »

Membre du comité de relance de la cartonnerie de Jonquière, le député péquiste Sylvain Gaudreault estime pour sa part que l'investissement de Québec dans la conversion de la papeterie de Kruger démontre que le gouvernement a laissé tomber trop vite dans le dossier de la relance de l'usine à Saguenay. Il croit que le gouvernement aurait dû se montrer plus insistant auprès de Graphic Packaging afin de permettre une reprise de la production, avec ou sans le propriétaire américain de l'usine.

« Je suis bien content pour les gens de Trois-Rivières, assure Sylvain Gaudreault, mais j'aimerais ça que le gouvernement libéral mette autant d'énergie pour la cartonnerie de Jonquière. Une chose est claire et je pense que les propos de M. Couillard sont sans équivoque là-dessus, il y a de l'avenir dans le carton. »

Lors de l'annonce de l'investissement à Trois-Rivières, le premier ministre Philippe Couillard a en effet souligné que contrairement au marché du papier journal, le marché du carton d'emballage était en croissance, entre autres, grâce au commerce sur Internet.

Le projet de 250 millions de dollars à l'usine Kruger permet de consolider 600 emplois au Québec, dont 270 à l'usine de Trois-Rivières.

Plus d'articles

Commentaires