Quel meilleur moment pour initier des jeunes à la pratique du sport que l'approche des Jeux du Québec, à Alma?

C'est en tout cas ce que croient les membres de l'équipe de Mes Premiers Jeux qui tenait, samedi, une journée d'initiation aux bienfaits du sport auprès de jeunes personnes handicapées. Et pour ce faire, quoi de mieux que de présenter des modèles inspirants.

Comme Éli-Jeanne Tremblay qui, à 15 ans, a récemment complété son premier demi-marathon à Lévis. Éli-Jeanne est affectée par la neuropathie sensitivo-motrice, ce qui ne l'empêche pas d'être très active : elle a commencé à pratiquer l'équitation à sept ans.




Pour les organisateurs, il s'agit bien sûr de convaincre les jeunes de la pratique du sport, mais aussi de trouver une façon de contourner le principal problème auquel font face ces sportifs : le manque d'accompagnateur.

Ce qui n'empêche pas de voir de plus en plus de personnes handicapées à vélo, dans les salles de quilles, dans les piscines et ailleurs, rappelle Manon Blackburn, qui ajoute que l'activité physique est bénéfique pour tous.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine