Retour

Investiture libérale convoitée dans Chicoutimi-Le Fjord

Une course à quatre se dessine à l'investiture du Parti libéral du Canada dans Chicoutimi-Le Fjord.

Un texte de Priscilla Plamondon Lalancette

Après Claude Bouchard de Promotion Saguenay et l'ex-maire de Saint-Charles-de-Bourget Michel Ringuette, c'est au tour de Simon-Pierre Murdock et de Lina Boivin de se lancer finalement dans la mêlée.

Le jeune entrepreneur et fondateur de Morille Québec, Simon-Pierre Murdock, a déposé sa candidature jeudi dernier.

De son côté, la directrice de Boivin Management devrait déposer sa candidature dans les prochains jours.

Impliquée entre autres dans la Fondation de ma vie et dans la Société canadienne du cancer, Lina Boivin a été consultante pour plusieurs entreprises régionales et a été nommée par le gouvernement libéral sur le conseil d'administration de Port Saguenay.

Les aspirants députés devront d'abord recevoir le feu vert du parti avant de briguer officiellement l'investiture. Des vérifications sont en cours et la date de l'assemblée n'a pas encore été déterminée. D'autres candidatures pourraient donc s'ajouter.

Or même avant de recevoir l'aval des hautes instances du parti, les candidats intéressés ont déjà entrepris un blitz de signatures pour recruter des sympathisants.Ces derniers seront appelés à voter pour choisir le prochain candidat libéral dans Chicoutimi-Le Fjord.

Les prétendants affirment avoir déjà fait signer des centaines de cartes de membres en vue l'investiture.

Date de l'élection partielle

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a jusqu'au 2 juin pour déclencher l'élection partielle à la suite de la démission du député libéral Denis Lemieux.

La circonscription est orpheline depuis novembre dernier. En coulisses, deux visions s'affrontent.

Certains stratèges libéraux veulent retarder la date de l'élection le plus possible en raison des sondages défavorables au PLC depuis le voyage de Justin Trudeau en Inde.

D'autres estiment que les électeurs ne seront pas au rendez-vous en période estivale, d'autant plus que l'attention sera tournée vers le sommet du G7 au début du mois de juin et que la campagne électorale provinciale battra déjà son plein.

Sondage téléphonique

De nombreux électeurs de Chicoutimi-Le Fjord ont reçu des appels pour participer à un sondage au cours des 24 dernières heures.

Le Parti libéral du Canada refuse toutefois de confirmer s'il a commandé cette consultation téléphonique.

En plus d'être interrogés sur leurs priorités dans la circonscription, les citoyens ont été appelés à faire part de leur appréciation de certaines personnalités pressenties à l'élection. Il était question entre autres du candidat conservateur Richard Martel, de Lina Boivin qui souhaite porter les couleurs libérales, mais aussi de Pierre Lavoie.

Dans un échange écrit, le triathlète s'est contenté de dire qu'il était fréquemment approché par des partis politiques, sans préciser s'il souhaitait ou non faire le saut dans l'arène politique.

Claude Bouchard et Michel Ringuette déplorent que leurs noms n'aient pas été inclus dans ce coup de sonde.

Plus d'articles