Retour

Jérôme Racine restera en prison jusqu’à son procès

Jérôme Racine, arrêté vendredi, devra rester en prison jusqu'à la suite des procédures judiciaires. L'homme aurait proféré des menaces aux employés du Centre local d'emploi (CLE) de l'arrondissement de Jonquière.

Il aurait réclamé le versement d'un chèque d'indemnité, sans quoi il aurait mentionné qu'il reviendrait faire un carnage à la mitraillette.

L'individu fait face à des accusations de menaces de mort et de bris de condition.

Selon son avocat, Me Julien Boulianne, l'homme doit composer avec certains problèmes de santé. « C'est quelqu'un qui a été pris avec des problématiques de santé mentale. Il a déjà eu certains rapports de médecins qui ont été déposés au tribunal », explique-t-il.

Antécédents

L'accusé a un lourd passé judiciaire. Il avait été arrêté à l'automne 2015 au Cégep de Jonquière alors qu'il rôdait dans l'établissement avec un couteau à lame rétractable à la main. Il avait été accusé de menaces et de port d'armes dans un dessein dangereux.

En mars dernier, il a aussi blessé un agent de sécurité de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) à la suite d'une altercation.

Jérôme Racine sera de retour le 13 juillet au palais de justice de Chicoutimi pour son procès.

Avec les informations de Jessica Blackburn.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine