Retour

Jimmy Trottier condamné à huit mois de prison pour violence conjugale

Un homme de 37 ans de Dolbeau-Mistassini, Jimmy Trottier, sera détenu au cours des huit prochains mois après avoir été reconnu coupable de quatre chefs d'accusation de menaces de mort, voies de fait et intimidation sur son ex-conjointe.

Les faits reprochés à l'accusé se sont produits en avril 2013. Jimmy Trottier a serré la gorge de son ex-conjointe et coupé la ligne téléphonique pour éviter qu'elle alerte la police. Il a ensuite menacé de la tuer s'il était incarcéré.

Dans les semaines qui ont suivi ces événements, l'accusé aurait poursuivi son intimidation. Sa victime a finalement accepté, sous l'insistance des autorités judiciaires, de porter plainte.

Jimmy Trottier est un toxicomane qui a été condamné à plusieurs reprises pour des vols par effraction et des non-respects d'engagements. Sa mère a d'ailleurs perdu une caution de 10 000 $ parce que son fils n'a pas respecté ses conditions de libération.

À sa sortie de prison, il ira vivre chez sa mère et devra se soumettre à une probation de trois ans. Le juge Richard P. Daoust lui a imposé une interdiction d'importuner son ex-conjointe, mais il pourra continuer de visiter les deux jeunes enfants qu'il a eus avec elle.

Plus d'articles

Commentaires