Retour

Joan Simard quitte le CA du CIUSSS : les réactions sont nombreuses

La vice-présidente du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), Joan Simard, a démissionné du conseil d'administration, mardi soir.

Elle ne cache pas son insatisfaction à l'égard de l'organisme et de sa pdg, Martine Couture.

Lors du dernier conseil d'administration, elle avait déploré le fait qu'aucun administrateur n'avait été informé que la fille de Martine Couture avait obtenu un poste d'avocate au CIUSSS. Joan Simard n'avait pas apprécié la réplique de la pdg. Elle affirme qu'elle a passé l'âge de se faire parler de cette façon.

Par ailleurs, Joan Simard estime que le CIUSSS s'éloigne de la population. Elle questionne l'utilité du conseil d'administration qui existe seulement pour satisfaire le ministre de la Santé, selon elle.

« Le conseil d'administration n'est pas facultatif, mais presque. On n'a pas de jeu au niveau des orientations, au niveau de certaines décisions », a-t-elle mentionné en entrevue à Café, boulot, Dodo.

Le CIUSSS et le ministre en désaccord

La présidente-directrice générale du CIUSSS, Martine Couture, dénonce la sortie de Joan Simard, notamment par rapport à l'embauche de sa fille.

« Je trouve que c'est regrettable, très regrettable, la façon dont la démission de madame Simard s'effectue, avec autant de bruit, autant de fracas. »

Elle ajoute que contrairement à ce qu'affirme l'ex-vice-présidente du conseil d'administration, le CA a toute la latitude nécessaire et tous les moyens à sa disposition pour aller au-delà des directives de Québec.

« On a l'obligation, pas seulement la latitude, mais l'obligation d'organiser nos services en fonction des besoins de la région », assure Martine Couture.

Interpellé dans les couloirs de l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a indiqué qu'il ne se sentait pas visé par la sortie de Joan Simard. « Je considère qu'il y a une mésentente, semble-t-il, entre madame Simard et la pdg actuelle et il me semble que les événements nous dirigent plus vers un conflit de personnalités », soutient le ministre.

Le comité de gouvernance devrait lancer la semaine le processus de remplacement de Joan Simard, mais comme le précise la loi, c'est le ministre qui, ultimement, décide des administrateurs nommés au CA.

Réaction du Parti québécois

Le Parti québécois (PQ) est d'avis que la démission de Joan Simard du conseil d'administration du CIUSSS démontre la centralisation à outrance du réseau de la santé, par le ministre Gaétan Barrette.

Selon la critique du PQ en matière de santé, Diane Lamarre, cette démission, la 6e au conseil d'administration depuis sa création, ne fait que démontrer que les régions n'ont plus rien à dire dans l'organisation de leurs soins de santé.

Diane Lamarre répète que le ministre Barrette met un frein à l'autonomie des régions en empêchant les administrateurs locaux du CIUSSS d'apporter leur grain de sel.

Plus d'articles