Retour

Journée en blanc à la suite de l’attentat de Québec

Les étudiants et les membres du personnel de plusieurs cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont invités à porter du blanc vendredi, en signe de solidarité avec la communauté musulmane.

Les hommages se multiplient à la suite de l’attentat de dimanche dernier à la mosquée de Sainte-Foy, où six personnes ont perdu la vie.

Les cégeps de Jonquière, d'Alma et de Chicoutimi se rallient au mouvement initié par les institutions de la région de Québec.

Je crois que tout le monde est libre de quoi ce qu'il veut.

étudiant du Cégep de Chicoutimi

Ça frappe, donc on veut montrer notre solidarité.

étudiant du Cégep de Chicoutimi

Le port d'un vêtement blanc vise à montrer de la compassion envers les familles et les personnes éprouvées et à réaffirmer les valeurs que véhiculent les cégeps.

« C'est notre rôle de former des adultes, de les initier à tout ce qui arrive dans notre société, à les sensibiliser. Alors le Cégep, c'est un lieu qui doit servir ce genre de réflexion », explique Éric Émond, directeur des communications du Cégep de Chicoutimi.

L'institution accueille plus d'une centaine d'étudiants et de professeurs de confession musulmane.

« Ça vient toujours brasser leurs valeurs et leur place à travers nous. Ça les questionne. On est là pour les rassurer », ajoute l'intervenante en intégration des étudiants internationaux, Manon Lapierre.

Un geste bien perçu chez les musulmans

« C’est comme si on se réveillait d’un gros cauchemar. On est un meilleur Québec aujourd’hui », constate Mustapha Elayoubi, l’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Malheureusement, la communauté musulmane a dû payer le prix pour qu’on fasse un état de conscience.

Mustapha Elayoubi, fondateur de la mosquée de Chicoutimi

Prière du vendredi

La communauté musulmane de Saguenay a une pensée spéciale pour les victimes de la tuerie de Québec, à l’occasion de la prière du vendredi, jour symbolique dans la religion musulmane.

« Après la prière, nous allons faire la prière funéraire. Elle est courte, mais on y cite les victimes et on prie pour elles. On veut se sentir ensemble et passer notre chagrin ensemble », explique M. Elayoubi.

Des représentants musulmans du Saguenay-Lac-Saint-Jean prévoient se rendre à Québec dimanche pour être solidaires de la communauté de Québec.

Plus d'articles