Retour

Karine Trudel et Denis Lemieux expliquent leur victoire par leur campagne de terrain

Les deux nouveaux venus dans le paysage politique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Karine Trudel et Denis Lemieux, attribuent leur victoire à leur long travail sur le terrain.

Alors que la poussière commence à retomber, les nouveaux députés se permettent un bref regard en arrière sur cette campagne qui a été la plus longue de l'histoire moderne du Canada.

Jonquière

La néo-démocrate Karine Trudel reconnaît qu'elle a dû rebâtir la crédibilité du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la circonscription de Jonquière à la suite de la défection du député Claude Patry. Celui-ci avait été élu en 2011 sous la bannière du NPD pour ensuite passer au Bloc québécois.

Mme Trudel a été élue candidate du NPD il y a un an, ce qui lui a donné plus de temps pour se faire connaître.

Questionnée sur le dossier du retour du courrier à domicile que le NPD s'était engagé à remettre s'il prenait le pouvoir, Karine Trudel mentionne que les libéraux ont aussi pris certains engagements sur cette question. Elle affirme que des discussions devront avoir lieu pour déterminer jusqu'où le parti de Justin Trudeau est prêt à aller.

Karine Trudel croit que son chef, Thomas Mulcair, est toujours l'homme de la situation pour diriger les troupes néo-démocrates à Ottawa.

Chicoutimi-Le Fjord

Le nouveau député libéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, a pour sa part été nommé candidat du Parti libéral le 30 septembre 2014, ce qui lui a permis de faire une longue campagne sur le terrain. Selon lui, c'est ce qui a fait la différence auprès des électeurs.

Il se doutait que la soirée serait longue, lundi soir, mais il affirme qu'il savait que ses chances de victoire étaient grandes.

Il mentionne que sa priorité sera de devenir un bon député, une fonction qu'il assume pour la toute première fois. Tout comme il l'a fait pendant sa campagne, il souhaite miser sur le développement économique.

Plus d'articles

Commentaires