Retour

L’aéroport Chicoutimi/Saint-Honoré célèbre ses 75 ans

Il y a 75 ans, les pilotes venus s'exercer à l'aéroport Chicoutimi/Saint-Honoré se préparaient à défendre leur pays lors de la Seconde Guerre mondiale. Construit en 1942, cet aéroport servait de dégagement pour la base militaire de Bagotville et offrait de la formation aux pilotes.

« Faut pas oublier qu'en plus de former les pilotes de chasse du Commonwealth, ils devaient protéger les barrages hydroélectriques de la région et l'usine d'Arvida. Ici, c'était vraiment les pilotes de chasse, les top gun de l'époque, autrement dit. Des chasseurs qui eux allaient se pratiquer pour aller entre autres, sur la Manche et en Normandie », raconte l’historien Michel Bergeron

Le festival Saint-Honoré dans l'vent, qui se déroule en fin de semaine, souligne le 75e anniversaire de l'aéroport avec des expositions et des activités commémoratives.

« Je pense que c'est bon pour une population en général d'avoir des points d'ancrage, des repères, pour savoir l'existence des choses et leur évolution. De voir aussi à quel point l'aéroport s'est développé, il a grandi », explique le vice-président du festival, Lucien Villeneuve.

Si l’aéroport Chicoutimi/Saint-Honoré a changé de vocation au fil des ans, il permet toujours à de futurs pilotes d’apprendre les rudiments de l’aviation. En effet, les étudiants du Centre québécois de formation en aviation continuent de s’exercer à voler, un peu comme leurs ancêtres l’ont fait dans la petite localité il y a 75 ans.

D’après le reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine