Retour

L’Association de l’aluminium du Canada dresse un portrait sombre de l’industrie

Le président de l'Association de l'aluminium du Canada croit que la situation internationale laisse peu de place à de nouveaux investissements dans les alumineries canadiennes au cours des prochaines années.

Jean Simard était de passage au Saguenay pour présenter les résultats d'une étude selon laquelle la production chinoise continue de maintenir les prix à la baisse, ce qui laisse croire que l'aluminium demeurera sous les 1500 $ la tonne jusqu'en 2020.

on peut comprendre que des gens qui doivent décider de milliards de dollars à investir ont plus qu’une petite gêne. Ils ont beaucoup de retenue parce que l’alignement n’est pas là.

Jean Simard, président de l'Association de l'aluminium du Canada

M. Simard juge cependant que l'industrie canadienne a de l'avenir. Il faut toutefois s'attendre à ce que les entreprises doivent gérer de façon serrée d'ici à ce que survienne une amélioration, ce qui pourrait prendre de 15 à 20 ans.

« Je pense que ce qui est important, c’est la vision à long terme », indique-t-il.

D'après les informations de Denis Lapierre

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine