Retour

L’auteure Guylaine Guay brise les tabous de la déficience intellectuelle

Mère de deux enfants autistes, l'auteure Guylaine Guay était en conférence à l'école secondaire l'Odyssée Dominique Racine dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle.

La conférencière souhaite ainsi briser les tabous et favoriser l’intégration sociale des personnes vivant avec une déficience intellectuelle.

Elle a aussi partagé son expérience personnelle.

« Moi j’utilise beaucoup l’humour. C’est un fil conducteur dans mon existence. Pour moi l’humour est vraiment une arme de sensibilisation massive. Je raconte des anecdotes avec la permission de mes enfants, je raconte un peu notre vie et ça fait sourire les gens. Il y a une certaine légèreté que j’aime transmettre.

Cette dernière estime qu’il est encore difficile d’obtenir de l’aide surtout lorsque les personnes vivant avec une déficience intellectuelle atteignent l’âge adulte.

« Je pense qu’il faudra toujours se battre pour nos enfants qui vont éventuellement devenir des adultes et c’est là que le bât blesse, c’est-à-dire au Québec en ce moment, les ressources pour les 21 ans et plus, que ce soit en autisme ou en déficience intellectuelle, sont très restreintes. Moi, mon cheval de bataille c’est les ressources après 21 ans », ajoute Guylaine Guay.

Plus d'articles