Retour

« L’église était au courant », selon une déclaration de l’ex-prête pédophile Paul-André Harvey

L'ex-prêtre pédophile Paul-André Harvey blâme l'évêché d'avoir fermé les yeux. Dans des documents rédigés avant son décès, le 3 mai dernier, il affirme que l'église était parfaitement au courant de sa pédophilie.

Un texte de Roxanne Simard

Dans une déclaration écrite sous serment, l’ancien prêtre prétend avoir prévenu son évêque de ses actes, lorsque les agressions auprès des enfants ont commencé en 1965.

Il l'aurait avisé au moins à quatre reprises entre autres après des plaintes.

L'évêque, aujourd'hui décédé, lui aurait conseillé d'être prudent et de prier davantage, puis l'aurait transféré dans une nouvelle paroisse. Une situation qui se serait reproduit après chaque agression. Il dit même que ce sont plutôt les victimes qui étaient réprimandées lorsqu'elles osaient se plaindre.

Paul-André Harvey avait été condamné en septembre 2015 à une peine de six ans de détention qu'il purgeait au Centre fédéral de Formation, un pénitencier à sécurité minimum de Laval, après avoir été reconnu coupable de nombreuses agressions sexuelles.

L'église avait « des œillères », selon une victime

L'une des victimes, Suzanne Tremblay, affirme que cette histoire vient confirmer ce dont elle a été témoin.

Le Diocès de Chicoutimi nie

Du côté des autorités, le Diocèse de Chicoutimi nie avoir été prévenu.

L’avocate du diocèse, maître Estelle Tremblay, précise que l’on voit son amertume envers l’église à travers cette déclaration.

L'avocate ajoute que lors de la rédaction de ce serment, M. Harvey tente de se présenter le mieux possible à son agent de libération.

« Elle comporte plusieurs faussetés si on la compare aux déclarations des victimes, des incohérences internes, un nombre incroyable d’opinions. »

Tribunal aura à se prononcer sur la valeur de ce témoignage.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine