Retour

L’embauche d’un ORL soulève des questions au CIUSSS

Le conseil d'administration du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) a dû défendre l'embauche d'un nouveau médecin spécialisé en oto-rhino-laryngologie au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un texte de Chantale Desbiens

La nomination du Dr Guy Tremblay est contestée par les six oto-rhino-laryngologistes (ORL) en poste, qui privilégiaient la candidature d'un résident en ORL. Le jeune originaire de la région termine ses études dans un an.

Le Dr Razvan Moïsescu demande pourquoi un médecin qui a plus de 55 ans a été préféré à un plus jeune. Il déplore également que le Dr Tremblay ne cadre pas avec la mission universitaire du CIUSSS.

Selon le plan régional d'effectifs médicaux (PREM), il faut sept ORL pour répondre aux besoins de la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean. On compte actuellement six spécialistes, dont trois au Saguenay et trois au Lac-Saint-Jean.

Les ORL disent qu'ils suffisent à la tâche et que les patients sont vus dans un délai d'un à deux mois. Ils soutiennent aussi qu'ils sont en mesure d'attendre que le résident ait complété sa formation.

Le vice-président du CIUSSS, Michel Truchon, a exprimé son appui aux spécialistes en oto-rhino-laryngologie, mais les autres membres du conseil d'administration ont entériné l'embauche du Dr Guy Tremblay.

Processus respecté

La présidente-directrice générale du CIUSSS, Martine Couture, insiste sur le fait que le processus d'embauche s'est déroulé dans la plus grande transparence et de façon rigoureuse.

Elle rappelle qu'il y avait un poste d'oto-rhino-laryngologiste disponible selon le PREM et que le Dr Guy Tremblay a présenté sa candidature pour l'occuper. Le conseil des médecins, dentistes et pharmaciens a analysé la candidature et a consulté les membres du service d'ORL avant de la recommander aux administrateurs du CIUSSS, selon Martine Couture.

La présidente-directrice générale du CIUSSS maintient également que les besoins des patients ne permettaient pas d'attendre que le jeune étudiant en ORL complète sa formation.

« Il peut se passer des choses entre le moment où la personne pose sa candidature et le moment où elle termine. Il peut choisir de vouloir aller travailler ailleurs et l'établissement lui-même se trouve à avoir octroyé son poste beaucoup trop tôt », ajoute Martine Couture.

Quant à la mission universitaire du CIUSSS, elle répond que le Dr Tremblay pourra à tout le moins faire de l'enseignement clinique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards