Retour

L'épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette poursuit sa progression

La Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies (SOPFIM) constate que l'épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette continue sa progression en 2015 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon les relevés réalisés par la SOPFIM, les superficies touchées atteignent un million d'hectares, en hausse de 64 % par rapport à l'an dernier.

Le directeur de la SOPFIM, Jean-Yves Arsenault, affirme que rien n'indique que l'infestation ait cessé sa progression au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On ne voit pas de signe avant-coureur nous démontrant qu'il y aurait une réduction de l'épidémie au courant des prochaines années, précise-t-il. On a de ces signes-là au niveau des populations qu'on détectait l'an passé au niveau de la Côte-Nord par exemple, mais au Bas-Saint-Laurent et au Lac-Saint-Jean les populations ont augmenté et les superficies défoliées ont augmenté, ce qui fait qu'on ne voit pas de signe avant-coureur nous permettant de croire qu'il y aurait une baisse de l'épidémie dans les années qui s'en viennent. »

Programme d'arrosage

Par ailleurs, le programme d'arrosage des forêts contre la tordeuse des bourgeons de l'épinette se poursuivra encore cet été. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, 32 000 hectares seront touchés.

Au total, la SOPFIM prévoit protéger plus de 220 000 hectares de forêt infestée. Les pulvérisations aériennes auront lieu au cours du mois de juin.

La SOPFIM réalise des pulvérisations depuis 2010 au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les secteurs les plus touchés se trouvent au nord du lac Saint-Jean et au sud du Saguenay.

L'insecte ravage les forêts en mangeant les nouvelles pousses de sapins et d'épinettes. L'objectif des pulvérisations est de diminuer le nombre de ces insectes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine