Retour

L’ERD propose de subventionner la réparation des fosses septiques

Les candidats de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) proposent d'offrir une aide financière aux résidents ruraux qui doivent faire réparer leur fosse septique.

Un texte de Catherine Paradis

Si l’équipe est élue en novembre prochain, elle compte instaurer un programme de subventions qui permettrait aux citoyens touchés de recevoir jusqu’à 2500 $ pour couvrir environ la moitié des frais de réparation du champ d’épuration.

Environ 9000 résidences pourraient bénéficier de l’aide financière, dès l’an prochain.

« Il faut être juste envers les contribuables. Les taux de taxes sont maintenant pratiquement les mêmes, alors pourquoi ces gens-là se retrouveraient à payer 100 % de la facture? » se questionne le candidat dans le secteur de Laterrière, Michel Potvin, lui-même propriétaire de deux fosses septiques.

Un demi-million par an

Une enveloppe de 500 000 $ serait puisée à même le budget des infrastructures municipales pour financer le nouveau programme de subventions.

La chef de l’ERD, Josée Néron, parle d’avantages économiques et environnementaux de part et d’autre.

« L’avantage du programme de l’ERD, c’est qu’on va s’assurer d’aider le contribuable à maintenir une fosse septique qui fonctionne bien pour s’assurer que notre environnement reste sain. L’avantage pour le contribuable, c’est qu’au niveau de la négociation, on va avoir un pouvoir d’appel d’offres plus important », estime la chef de l’ERD, Josée Néron.

Elle admet que pour le moment rien n’indique que des citoyens auraient été négligents sur l’entretien de leur fosse septique au point de menacer la qualité de l’eau des sources d’eau potable, comme le lac Kénogami par exemple.

Par contre, Mme Néron soutient que le porte-à-porte de ses candidats permet de constater que le poids financier de réparer une fosse septique pèse lourd sur les épaules de certains résidents ruraux.

Plus d'articles

Commentaires