Les riverains s'inquiètent de l'érosion des berges au lac Kénogami. Depuis quelques années, le problème s'accentue. Selon eux, il faut agir au plus vite pour préserver ce joyau saguenéen.

Raynald Simard est l'un des riverains qui a vu son terrain changer au cours des dernières années à cause de l'érosion. Il a dû installer des murs de pierre afin de stabiliser ses berges et limiter les dégâts.

« Dépendamment des endroits où on demeure, il y a toute sorte de façons pour stabiliser les berges, mais souvent, malgré la volonté des propriétaires, ça prend un petit coup de pouce des gens responsables, des municipalités et du gouvernement pour conserver le lac intact », explique M. Simard.

La conseillère municipale du secteur, Christine Boivin, travaille présentement avec l'organisme de bassin versant pour trouver des solutions avant qu'il ne soit trop tard. « On doit s'asseoir et analyser », affirme-t-elle. Mme Boivin mentionne que la situation des berges s'est grandement détériorée depuis trois ans.

Le lac Kénogami est un moteur économique important pour le secteur. Si le problème prend de l'ampleur, cela pourrait limiter les activités sur le plan d'eau.

« Quand il y a trop d'érosion, il y a beaucoup de bancs de sable au lac Kénogami, mentionne Raynald Simard. Ce sable se déplace et va aller augmenter le niveau à certains endroits, ce qui fait en sorte qu'on va avoir des hauts fonds. »

Certains riverains croient qu'il serait possible de s'inspirer de ce qui a été fait au lac Saint-Jean pour empêcher l'érosion des berges. La conseillère Christine Boivin est du même avis.

Elle compte rencontrer les utilisateurs du plan d'eau au cours des prochaines semaines pour discuter du problème.

D'après le reportage de Jessica Blackburn

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine