Retour

L’ex-étudiant en techniques policières Alex Pagé plaide coupable

L'ancien étudiant en techniques policières du Collège d'Alma, Alex Pagé, a finalement plaidé coupable jeudi à des accusations de possession de pornographie juvénile et d'avoir tenu des propos menaçants à l'endroit de femmes. Son avocat évalue la possibilité de contester la peine minimale dans ce dossier.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Rappelons que le jeune homme de 22 ans vouait une admiration à Marc Lépine, l'auteur de la tuerie de Polytechnique en 1989. Jeudi, il a aussi été acquitté d'avoir distribué de la pornographie juvénile.

Charles Cantin voudrait contester la constitutionnalité de l'article du Code criminel sur la possession de pornographie juvénile. Il estime que la peine minimale est inusitée et cruelle par rapport au crime commis par son client. Alex Pagé a eu en sa possession huit photos et dans un moment où il était désorganisé, affirme l’avocat.

« Il y a une série de lois qui a été adoptée par le gouvernement conservateur. Ces lois-là auraient des sentences minimales. Nous, on pense que, dans le cas de M. Pagé, cette sentence minimale pourrait être déclarée cruelle et inusitée considérant le fait que pour l’ensemble de la preuve Monsieur [devrait faire] un minimum de six mois de détention », explique Charles Cantin.

Aujourd’hui, Alex Pagé est devenu un actif pour la société, estime son avocat. Il a entrepris des études à l’université et s’est trouvé un emploi.

Charles Cantin admet que de contester la loi devant la Cour du Québec représente beaucoup un « travail colossal ». Selon lui, c’est une mesure rarissime, mais qui vaut la peine.

C’est le 23 juillet que l’avocat dira au tribunal s’il compte contester la loi.

Plus d'articles