Retour

L’Ordre de la Camerise, une façon de rendre hommage aux jeunes de chez nous

Vous connaissez surement l'Ordre du Bleuet qui reconnait l'implication de gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais voilà que l'Ordre de la Camerise vient de voir le jour pour rendre hommage aux jeunes impliqués dans la région.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Pourquoi la camerise? C'est un nouveau petit fruit qui fait sa place dans la région, comme les jeunes, explique l'entrepreneur Max-Antoine Guérin, qui a eu cette idée.

L’Ordre de la Camerise est complémentaire à celui du Bleuet, note le trentenaire. « Comme les deux petits fruits dans la vie », rigole Max-Antoine Guérin.

L’entrepreneur publiera donc sur Facebook, à la manière des pages Humans of New York et Portraits de Montréal, des portraits et des photos de jeunes pour souligner leur apport dans les milieux culturel et communautaire de la région.

« Comme je suis aussi photographe, j’ai la chance de parcourir depuis de nombreuses années les évènements culturels. Donc, j’ai une bonne banque de photos. J’ai plusieurs idées, plusieurs témoignages », affirme Max-Antoine Guérin.

Même s’il a des idées plein la tête, l’auteur de l’Ordre de la Camerise invite tout de même le public à lui suggérer des personnes dont le travail mérite d’être souligné.

Plus d'articles