Retour

L’UQAC veut refaire le terrain synthétique extérieur

Il avait été construit pour 12 à 15 ans, mais après dix ans le terrain de football et de soccer synthétique de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) montre déjà des signes d'usure avancée.

« Pourquoi ça a été usé aussi rapidement? Il y a beaucoup de gens qui sont allés sur notre surface. Elle est très utilisée et la technologie de l'époque n’était peut-être pas aussi durable qu'on le pensait », constate le directeur du service des activités et des aménagements sportifs à l'UQAC, Mario Ruel.

La Ville de Saguenay est la principale locataire du terrain, en utilisant la moitié des heures disponibles.

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay et le Cégep de Chicoutimi louent également le terrain pour leurs activités respectives.

« Quand on va jouer sur d'autres surfaces qui sont plus neuves, c'est sûr qu'on trouve que la nôtre commence à être désuète », ajoute M. Ruel.

Sécurité

Mais, on peut quand même s'amuser et courir sans risque.

Mario Ruel, directeur des aménagements sportifs à l'UQAC

L’UQAC assure que le terrain demeure sécuritaire. « La surface demeure sécuritaire, mais quand on va jouer sur d'autres surfaces qui sont plus neuves, c'est sûr qu'on trouve que la nôtre commence à être désuète », précise Mario Ruel.

Partage des coûts

Pour mener à bien le projet, l’UQAC estime qu’il faudrait 1,6 million de dollars.

L’institution espère discuter avec les locataires de la possibilité de partager les coûts de rénovation.

La direction de l'établissement se donne jusqu'en 2018 pour remplacer la surface du terrain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine