Retour

La baisse démographique comme enjeu électoral au Lac-Saint-Jean

La diminution marquée de la population des deux MRC du haut du Lac-Saint-Jean depuis une décennie préoccupe les élus et les gens d'affaires du milieu.

Certains déplorent que cet enjeu fondamental pour l'avenir du secteur soit évacué de la campagne électorale fédérale dans Lac-Saint-Jean.

Plusieurs milliers de résidents ont quitté la région pour aller vivre dans les grandes villes. Dans la MRC Maria-Chapdelaine, la population est passée de 26 000 personnes en 2006 à environ 25 000 en 2014, une diminution de près de 1000 habitants, selon les données récentes de l'Institut de la statistique du Québec. La situation préoccupe l'ex-député péquiste Denis Trottier. « Ça veut dire que c'est la baisse de services, explique-t-il, c'est la baisse d'enseignants, c'est aussi la baisse au niveau des hôpitaux... C'est extrêmement inquiétant. »

Le recul démographique est moins accentué dans la MRC Domaine-du-Roy, mais il est constant depuis une décennie. La présidente sortante de la Chambre de commerce et d'industrie de Saint-Félicien, Julie Naud, s'en inquiète.

Projets d'envergure

Le maire de Roberval aimerait entendre davantage parler de cet enjeu pendant la campagne électorale fédérale. Guy Larouche croit que ce sujet devrait être au cœur des débats. Il suggère aux candidats de sa circonscription de proposer un projet de grande envergure, comme le Centre de données fiscales dans l'arrondissement de Jonquière, pour donner un coup de pouce à l'emploi et inciter les citoyens à demeurer au Lac-Saint-Jean.

Pour sa part, le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, appelle les gouvernements à intervenir pour freiner ce déclin démographique inquiétant.

D'après les informations de Dominique Rivard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine