Retour

La chasse au cerf de Virginie permise pour la première fois au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Depuis samedi, la chasse au cerf de Virginie est permise au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Plusieurs conditions doivent toutefois être respectées.

Ce type de chasse est très limité. Les chasseurs ne peuvent abattre que les mâles adultes. De plus, seuls les chasseurs à l'arbalète, à l'arc et au fusil à chargement par la bouche peuvent en profiter.

Selon le biologiste Claude Dussault, du ministère de la Faune, ces règles strictes sont nécessaires puisque la population de cerf de Virginie demeure éparpillée sur le territoire et est difficile à recenser.

C'est à la demande de la Fédération des chasseurs et pêcheurs du Québec que le ministère de la Faune a décidé d'autoriser la chasse au cerf de Virginie dans la région.

Des chasseurs impatients

Déjà, l'engouement est palpable. Le gérant de la boutique Pronature Chasse et Pêche dans l'arrondissement Chicoutimi, Steeve Landry, affirme que les ventes d'arbalètes et de poudre noire sont en augmentation depuis cette annonce. Lui-même amateur de chasse, il a constaté une augmentation des populations de chevreuils.

Naturellement, l'augmentation de la population de cerfs de Virginie est limitée par la neige, entre autres, ainsi que par la compétition avec les autres cervidés, comme l'orignal et le caribou forestier. C'est sans compter la présence de plus en plus importante des coyotes, un prédateur naturel pour le chevreuil.

D'après le reportage de Denis Lapierre

Plus d'articles