Retour

La clientèle en chute au Juvénat Saint-Jean de Dolbeau-Mistassini

Le nombre d'inscriptions atteint un creux historique au Juvénat Saint-Jean de Dolbeau-Mistassini, alors que 85 élèves vont y étudier cette année, comparativement à 108 élèves en 2014.

L'avenir de la seule école privée au nord du Lac-Saint-Jean est compromis en raison de la perte de revenus liée à la baisse de clientèle.

Un plan de réduction des dépenses a été mis en place. Le Juvénat Saint-Jean doit notamment baisser ses coûts de chauffage et louer certains de ses locaux.

Le directeur, Marc Tremblay, souligne aussi que tout le personnel a été mis à contribution. « Tous les salariés du Juvénat Saint-Jean donnent une partie de leur salaire, précise-t-il. On doit redoubler d'effort pour assurer le maintien de l'école. »

L'enseignante Mélissa Landry affirme que le personnel se devait de poser ce geste. « Comme dans toute famille, quand les revenus diminuent, on se serre la ceinture, on fait des concessions sur certaines choses », dit-elle.

Le Juvénat Saint-Jean risque de fermer ses portes si le nombre d'inscriptions demeure très bas en 2016.

Pour remédier à la situation, l'école songe à imiter le Cégep de Saint-Félicien en recrutant de la clientèle internationale. « On examine la possibilité d'accueillir des étudiants étrangers. On a déjà toutes les infrastructures d'accueil, que ce soient les chambrettes, le service de cafétéria, etc. », mentionne Marc Tremblay.

La campagne de financement de la fondation Les Amis du Juvénat connait peu de succès jusqu'à présent. Lancée en juin sur les médiaux sociaux, moins de 1000 $ ont été amassés, alors que l'objectif est de 22 500 $.

Plus d'articles

Commentaires