Retour

La Commission d’enquête sur les relations avec les Autochtones s’arrête dans la région

La Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics du Québec s'est arrêtée à Roberval mardi, avant de se déplacer à Chibougamau mercredi, pour une séance d'information publique.

Un texte de Vicky Boutin

Les citoyens ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur le fonctionnement de la commission et de rencontrer ceux qui en sont responsables. Ils ont aussi aussi pu en profiter pour partager leurs préoccupations sur le déroulement du processus d’enquête.

Les employés qui s’occupent des enquêtes étaient également disponibles pour écouter les citoyens qui voulaient dénoncer en privé des situations particulières qu’ils ont vécues ou dont ils ont été témoins concernant les Autochtones et les services publics du Québec.

La rencontre avait lieu au Centre d’amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, situé à Roberval. À Chibougamau, le rendez-vous est donné à l’hôtel de ville de la municipalité.

« L'idée c'est de répertorier les témoignages pour savoir si c'est pertinent de les amener devant la Commission d'enquête », explique la directrice générale du Centre d'amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, Mélanie Boivin.

Les audiences de la Commission Écoute, réconciliation et progrès doivent reprendre le 11 septembre à Val d’Or. Le rapport final doit être remis au plus tard le 30 novembre 2018.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine