Retour

La formation professionnelle pourrait être centralisée à Saguenay

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a demandé au ministère de l'Éducation la permission de regrouper ses centres de formation professionnelle dans un établissement.

Les programmes en fonderie et en équipements motorisés dispensés à La Baie et Dominique-Racine seraient transférés dans le centre Laure-Conan, situé dans l’arrondissement de Chicoutimi.

Cet établissement serait agrandi au coût de 25 à 30 millions de dollars.

La directrice générale de la commission scolaire, Chantale Cyr, y voit une façon de rehausser le sentiment d’appartenance des étudiants tout en facilitant leur réorientation au besoin.

« D’avoir tous les programmes ensemble pourrait permettre à un jeune qui a choisi un programme qui lui convient moins d’être influencé par l’enthousiasme d’un de ses collègues qui a adhéré à un autre programme », explique Mme Cyr.

De nouveaux conseillers d’orientation seraient aussi à la disposition des quelque 1000 étudiants actuellement inscrits.

En entrevue à Café, boulot, Dodo, le président de la commission scolaire, Antonin Simard, a dit qu’il espère donner des ailes à la formation professionnelle.

Nous comptons améliorer la diplomation, contrer le décrochage scolaire et valoriser la formation professionnelle.

Antonin Simard, président de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay s’attend à recevoir une réponse du ministère de l’Éducation d’ici la fin janvier.

Les travaux d’agrandissement du centre Laure-Conan pourraient débuter au printemps 2017, pour accueillir tous les étudiants à la prochaine rentrée scolaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine