Retour

La gratuité dans les musées soulève des questions

Le projet de Québec de rendre gratuit l'accès aux musées un dimanche par mois suscite des questions chez les responsables de ces établissements.

Si le principe général est bien accueilli, on déplore surtout l'absence de consultation et le manque de précisions au sujet des mesures pour compenser les revenus perdus.

Dès cette année, quelques musées du Québec sont désignés pour implanter la mesure, dont quatre dans la région : le Musée amérindien de Mashteuiatsh, le Moulin des pionniers de la Doré, le Musée Louis-Hémon de Péribonka et La vieille fromagerie Perron de Saint-Prime.

« Premièrement, il y a eu une absence de consultation du Ministère avec les musées, ce qui aurait été bien [...] parce qu'on a tous des réalités différentes. Aussi, c'est le délai très court qu'on a eu pour pouvoir se retourner là-dedans. On a reçu notre lettre le 28 mai et c'est effectif à partir du 3 juin », explique Diane Hudon, la directrice générale de La vieille fromagerie Perron de Saint-Prime.

Pour l’instant, il est impossible de mesurer toutes les implications financières et celles concernant la gestion du personnel surtout en période de pointe.

Les représentants des musées membres du réseau muséal régional se réuniront mercredi pour discuter de la question de la gratuité.

Ils espèrent ainsi présenter un message commun au gouvernement afin d'obtenir les précisions nécessaires pour que la mesure ait les effets escomptés sans mettre en péril les établissements.

Plus d'articles