Retour

La grève des ingénieurs du gouvernement du Québec paralyse quelques chantiers dans la région

Après une semaine de grève, de nombreux travailleurs de la construction du Saguenay-Lac-Saint-Jean reprennaient le boulot mercredi.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Cependant, la grève des ingénieurs du gouvernement du Québec a fait en sorte que plusieurs d'entre eux n'ont pas pu retourner au travail comme prévu. La semaine dernière, les moyens de pression de l'industrie de la construction paralysaient une trentaine de chantiers dans la région.

En ce moment, les chantiers du pont Dubuc à Chicoutimi et du pont Carcajou à Alma sont toujours arrêtés jusqu'à nouvel ordre.

Beaucoup de fournisseurs de matériaux se réjouissent tout de même que l’industrie de la construction reprenne vie mercredi. Plusieurs commerces tournaient au ralenti depuis une semaine.

Cependant, il faut dire que de nombreux travailleurs n’ont pas le coeur à l’ouvrage. Plusieurs auraient préféré un règlement par des négociations plutôt que par la voie d’une loi spéciale.

« Je me demande c'est quoi notre droit de grève. Nous, on a toujours attendu. On a été pacifique. On a fait des actions ici dans la région. On a tout le temps été correct », de commenter Roger Valcourt de la FTQ Construction dans la région.

Environ 8200 travailleurs étaient grève au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine