La Maison Notre-Dame du Saguenay de Chicoutimi pourrait bien déménager dans le secteur d'Arvida et être fusionnée avec la future maison de soins palliatifs Le Chêne.

La Maison Notre-Dame existe depuis 17 ans. Elle compte six lits de soins palliatifs pour les malades en phase terminale. Le projet de créer une autre résidence du genre dans l'arrondissement de Jonquière est dans l'air depuis quelques années.

Les membres des conseils d'administration des deux organisations discutent depuis plusieurs mois d'un possible regroupement des services sous un même toit.

« Avec une plus grande quantité de lits, entre 12 et 14 lits, pour pouvoir répondre aux besoins pour les 15 à 20 prochaines années en soins palliatifs pour l'ensemble du territoire », mentionne le président du CA de la Maison Notre-Dame, Guy Harvey.

La fusion permettrait évidemment d'économiser sur les coûts de fonctionnement et de collaborer pour obtenir des subventions gouvernementales et du soutien financier de la part de la population. Le regroupement des services permettrait également à la future Maison Le Chêne de profiter de l'expertise de la Maison Notre-Dame.

« La Maison Notre-Dame a 17 ans d'expérience, alors à partir de là, tout le monde serait transféré dans une nouvelle maison. On ne recommencerait pas des expériences pis ces choses-là », croit Guy Harvey.

Selon lui, le scénario de la fusion devrait être retenu et le projet pourrait faire l'objet d'une annonce d'ici la fin du mois de novembre.

Les deux groupes pourraient alors mener une nouvelle campagne de financement visant à construire la future maison de soins palliatifs du Saguenay.

Plus d'articles

Commentaires