Retour

La ministre du Commerce international rencontre l’industrie forestière

Les représentants de 53 syndicats du milieu de la forêt et des maires du Lac-Saint-Jean ont rencontré la ministre du Commerce international Chrystia Freeland en marge du caucus libéral fédéral, qui se déroule à Saguenay.

Ils ont discuté de la survie des papeteries du Saguenay-Lac-Saint-Jean, menacées depuis plus d'un an par l'imposition d'une surtaxe de 18 % sur les exportations de papier surcalandré canadien.

La surtaxe est survenue après une subvention de 125 millions de dollars du gouvernement de la Nouvelle-Écosse à une de ses papeteries.

« On a mentionné qu'il y a un problème avec la Nouvelle-Écosse et que c'est un problème canadien et non américain », explique le président du Syndicat de la scierie de Produits forestiers Résolu de Mistassini, Daniel Leblond.

La ministre Freeland leur a indiqué qu'elle tentait de résoudre l'impasse depuis plusieurs mois.

La rencontre a donc permis aux syndiqués d'exposer leurs inquiétudes à la ministre, alors que Produit forestiers Résolu dit perdre 30 millions de dollars annuellement aux papeteries de Kénogami et de Dolbeau-Mistassini.

« Le dossier, elle le connaissait, mais je ne pense pas qu'elle savait toute l'importance et que nos usines sont en danger, affirme Pascal Cloutier, du syndicat de la papeterie de Dolbeau-Mistassini. Je pense que ça, elle ne l'avait pas compris parce que c'est là qu'on est rendu. »

Les intervenants de l'industrie forestière sont satisfaits de la rencontre et ont trouvé la ministre réceptive. Après une heure de rencontre, elle leur a promis un retour et des réponses dans les prochaines semaines.

D'après les informations de Véronique Dubé

Plus d'articles

Commentaires