Retour

La ministre Kathleen Weil dénonce le graffiti raciste à Saint-Honoré

La ministre québécoise de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, a dénoncé jeudi les inscriptions xénophobes qui ont été peintes à l'entrée de la ville de Saint-Honoré dans la nuit de mardi à mercredi.

L'inscription « Ville Blanche » a été peinte à l'aérosol sur le panneau d'accueil de la municipalité. Il s’agit de la cinquième fois qu'un tel geste est rapporté à Saint-Honoré depuis la mi-juillet, a indiqué le maire Bruno Tremblay.

Pour la ministre Weil, ce genre de geste est tout à fait condamnable.

« Je réitère que ça ne reflète pas l’opinion publique. Je fais le tour du Québec, je suis en échange avec tous les acteurs de la société québécoise et tout le monde est très perturbé », a soutenu la ministre de l’Immigration.

Le maire Bruno Tremblay déplore que sa municipalité soit visée en lien avec l'implantation possible d'un cimetière musulman dans le secteur.

Le cimetière Saguenay, à Saint-Honoré, est l’un des deux endroits identifiés par la Corporation des cimetières catholiques de Chicoutimi pour aménager une parcelle de terrain qui servirait de lieu de sépulture pour les musulmans de la région. Cette éventualité fait suite à une demande de l’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en 2015, pour accueillir un cimetière musulman. Les discussions n’ont pas encore abouti.

Le maire de Saint-Honoré a déposé une plainte à la Sûreté du Québec pour qu’il y ait une enquête policière.

Plus d'articles

Commentaires