Retour

La nouvelle stratégie de l'exportation laisse la députée Mireille Jean sur sa faim

La députée de Chicoutimi et porte-parole du Parti québécois en matière de PME et d'Innovation, Mireille Jean, salue l'intention du gouvernement d'aider les petites et moyennes entreprises, mais doute des résultats qui en émaneront.

Lundi, la ministre de l'Économie du Québec, Dominique Anglade, dévoilait la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020.

La députée péquiste Mireille Jean, elle-même entrepreneure, craint que les grandes compagnies qui exportent déjà soient les plus grandes bénéficiaires des 125,6 millions de dollars supplémentaires annoncés pour les quatre prochaines années.

« Ce qu'il faut, c'est aider les petites entreprises à faire des produits innovants. Ça prend de l'aide directe pour leur permettre d'aller à des foires commerciales pour qu'elles puissent faire leur propre promotion », a soutenu Mme Jean, en entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo.

En ce sens, elle soutient qu'elle ne voit aucun effort concret de la part du gouvernement Couillard pour aider réellement les PME.

Embauche d'attachés commerciaux

Québec a fait savoir que 13 nouveaux attachés commerciaux seront embauchés, pour un total de 68, qui iront vendre la production québécoise à travers le monde.

Encore une fois, Mireille Jean se dit peu impressionnée. « Une PME a besoin de faire sa propre promotion. Faire la promotion générale des produits québécois, ce n'est pas ciblé, mais général. Donc avant qu'on ait des retombées, ça prendra des années », déplore-t-elle.

Plus d'articles