Quatre mois après son ouverture, la prison de Roberval déborde déjà. Le taux d'occupation a atteint 110 % en février.

L'établissement carcéral se classe ainsi au cinquième rang des prisons les plus occupées de la province. Cinq détenus auraient d'ailleurs été transférés à Orsainville, près de Québec.

La prison pourrait loger davantage de détenus, mais il faudrait, pour ce faire, embaucher de nouveaux agents correctionnels, selon le président du syndicat des agents correctionnels du Québec.

Mathieu Lavoie estime qu'il manque entre 200 et 250 agents à travers la province. Il soutient que la surpopulation carcérale a des effets directs sur les employés et sur les détenus.

Il affirme que les heures supplémentaires obligatoires sont fréquentes et que les interventions auprès des détenus sont souvent nécessaires en raison de tensions liées au manque d'espace.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine