Retour

La proposition de redécoupage électoral de Saguenay ne fait pas l’unanimité

Le projet de loi privé visant à abolir quatre sièges de conseillers à Saguenay est contesté par huit groupes ou personnes.

Le député de Dubuc, Serge Simard, présentera le projet de loi devant la commission parlementaire sur l'aménagement du territoire à Québec, mercredi.

Saguenay compte 19 conseillers depuis la fusion de 2002. Le maire Jean Tremblay croit qu'il en faudrait quatre de moins, entre autres, pour une question de coûts.

Le projet de loi 212 propose qu'il y ait six conseillers dans l'arrondissement de Jonquière, six dans celui de Chicoutimi et trois dans l'arrondissement de La Baie.

Un conseiller municipal à Saguenay représente entre 2000 et 9000 électeurs.

La chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, déplore que le projet de loi élaboré par le maire de Saguenay soit discuté à Québec. « L'avenir de notre ville est décidé à Québec plutôt que décidé ici, à Saguenay par les gens qui sont directement concernés, dit-elle. C'est ce qui fait que c'est encore plus antidémocratique et encore plus illégitime. »

Les opposants demandent que le projet de loi soit rejeté parce que Jean Tremblay n'a consulté personne.

« C'est le cœur du système de représentation, soutient Isabelle Brochu. Ce qu'on dit, c'est qu'ils en font un enjeu partisan. C'est ça la différence. Un enjeu politique doit être discuté dans l'espace public. »

Ils estiment que le redécoupage doit se faire sous la base de critères socio-économiques, des barrières physiques ou des limites des anciennes municipalités. « Il va y avoir des répercussions sur les services, il va y avoir des répercussions sur la réalité de notre territoire », ajoute le conseiller François Tremblay.

Jean Tremblay a confirmé qu'il présentera son projet de loi devant la commission parlementaire sur l'aménagement du territoire. La Commission peut rejeter le projet de loi privé, l'amender ou l'accepter.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine