Retour

La saison s’annonce difficile pour les producteurs de bleuets

L'hiver froid et les faibles précipitations de neige ont causé du gel hivernal dans les prairies et les bleuetières, ce qui laisse entrevoir des rendements inférieurs à la moyenne pour les producteurs de bleuets.

Le bilan de mi-saison de la Financière agricole montre que 142 producteurs de bleuets sur les 215 inscrits ont formulé une demande d'indemnisation en raison des pertes qu'ils ont subies.

Cependant, les pertes devraient être inférieures à celles de 2010 et 2013, alors que les rendements ont été anéantis à cause du gel lors de la période de floraison.

« Ce n'est pas une année record d'avis de dommage, mais ça signifie que les dommages sont un peu partout à la grandeur de la région et de façon variable », précise le directeur régional de la Financière agricole, Yvan Lefebvre.

La Financière agricole évaluera l'ampleur des pertes subies par les producteurs à la fin de la récolte, en septembre, et enverra ses premiers chèques un mois plus tard.
En 2013, 170 producteurs s'étaient partagé des indemnités de 3,7 millions de dollars et en 2010, l'organisme avait distribué près de 5 millions de dollars à 126 producteurs de bleuets.

La récolte de foin va bien

Les conditions ont été meilleures, en juin, pour les cultures annuelles, selon la Financière agricole.

En date du 7 juillet, les producteurs avaient récolté 80 % des superficies de la première fauche de foin. Les rendements et la qualité s'annoncent supérieurs aux moyennes, sauf pour la partie nord de la région où le gel hivernal et la sécheresse ont nui aux cultures.

La sauvagine a également endommagé plusieurs champs de foin, principalement autour du Lac-Saint-Jean.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine