Retour

La SNAP veut connaître le sort réservé au caribou forestier

La Société pour la nature et les parcs (SNAP) envisage de s'adresser à la Cour fédérale pour forcer la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, à préciser comment elle entend s'y prendre pour protéger le caribou forestier.

En vertu des lois environnementales en vigueur, la ministre doit identifier les secteurs où le caribou n'est pas protégé et expliquer comment Ottawa compte agir pour préserver cette espèce en péril.

« Ce ne sont pas des mesures de protection qu’on demande à ce stade-ci, ce sont des mesures de transparence en termes d’identification des endroits qui ne sont pas protégés. C’est des mesures qui vont indiquer également quels sont les processus, les mesures de protection qu’on peut mettre en place pour s’assurer qu’il y ait une cohabitation des différentes activités », indique le directeur de la SNAP, Alain Branchaud.

La SNAP se défend d'exiger un décret d'Ottawa comme pour la rainette faux-grillon, une grenouille menacée en Montérégie et dont la protection avait soulevé un tollé dans le monde municipal

Plus d'articles