La situation financière de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) du Saguenay est critique, au point où l'organisme pourrait fermer ses portes d'ici la fin de la semaine.

La SPCA Saguenay reçoit environ 2000 animaux, en moyenne, chaque année. Les bêtes proviennent de l'arrondissement de Jonquière. Pour les arrondissements de Chicoutimi et de La Baie, les animaux sont recueillis par la Fourrière inter-municipale Saguenay.

« On fait vacciner les animaux, on les fait vermifuger, il faut penser aussi qu'il faut les nourrir, il faut leur donner les soins nécessaires parce qu'il y en a beaucoup qui vont arriver blessés ou malades, explique la directrice générale Marypier Hudon-Thériault. Nous, on leur procure les soins qu'il faut. On les fait également stériliser, donc c'est beaucoup de coûts au niveau des soins vétérinaires. »

La SPCA Saguenay reçoit une subvention de 7000 dollars de la Ville de Saguenay, mais la majeure partie de son budget provient des licences que les propriétaires doivent payer chaque année.

« Cette année, avec le non-paiement des licences du secteur de Lac-Kénogami, de Shipshaw, et évidemment avec toutes les entrées de fonds qui sont insuffisantes, les adoptions qui sont au plus bas, les dons qui sont au plus bas, c'est ce qui fait en sorte qu'actuellement, c'est une situation qui est très critique », précise Marypier Hudon-Thériault.

La moitié des 11 employés a été mise à pied. Une fermeture est aussi envisagée.

Une réunion d'urgence a eu lieu lundi matin entre la direction de la SPCA Saguenay et des responsables de la Ville. Une équipe est en train d'analyser les différents scénarios envisageables pour permettre à la SPCA de poursuivre sa mission.

Plus d'articles