Retour

La SQ doit remettre les biens saisis au propriétaire du garage Stef Loisirs Mécanique


Le propriétaire du garage Stef Loisirs Mécanique de Saint-David-de-Falardeau, Stéphane Lalancette, pourra retrouver les biens saisis à son commerce lors d'une perquisition menée le 20 octobre dernier.

Le juge Jean-Paul Aubin a rendu cette décision au palais de justice de Chicoutimi, mardi, parce que les policiers de la Sûreté du Québec ont fait preuve de négligence en omettant de donner suite à la perquisition.

« La Sûreté du Québec ou tout autre corps policier ne peut pas saisir des biens et ne pas faire un rapport au juge de paix pour réviser ou valider leur perquisition et ensuite, quand on veut une extension de délai, on doit la demander dans les 90 jours, ce qui n'a pas été fait », précise l'avocat de la défense, Dominic Bouchard.

Pendant deux jours, des policiers de la Sûreté du Québec et de la Sécurité publique de Saguenay ont occupé le commerce de Stéphane Lalancette parce qu'ils étaient à la recherche de preuves liées à des vols de motoneiges et de quads.

Aucune accusation n'a été déposée contre le propriétaire de Stef Loisirs Mécanique.

Stéphane Lalancette affirme que même si ses biens lui sont remis, il a perdu sa saison de motoneige. Il est tout de même satisfait de la décision de la cour.

« Je fais ma saison quand même, mais je vais rester toujours avec des pertes parce que la saison est déjà avancée, souligne-t-il. On ne peut pas revenir en arrière. Ce qu'on a perdu on l'a perdu, c'est au début de la saison que c'est le meilleur et non à la fin. »

Stéphane Lalancette évalue ses pertes à près de 200 000 $.

Plus d'articles