Retour

La statue du Sacré-Cœur, davantage un porte-bonheur qu'un signe religieux

La statue du Sacré-Cœur qui se trouvait dans la salle du conseil municipal de la ville de Saguenay fait l'objet de restaurations. La mairesse Josée Néron veut redonner une distinction à cet objet considéré avant tout comme un porte-bonheur.

Un texte de Flavie Villeneuve, stagiaire

Au-delà de son appartenance religieuse, la statue qui surplombe la salle du conseil depuis plusieurs années cache toute une histoire.

La ville a récemment découvert que l’objet a été offert à l’époque aux policiers et aux pompiers de la ville de Chicoutimi pour les protéger dans l’exercice de leur fonction.

Josée Néron ne garantie toutefois pas que la statue retrouvera sa place à l'hôtel de ville après avoir été restaurée. Selon elle, cette décision ne concerne en rien l'aspect religieux de la statue, mais vise plutôt à marquer son lien avec l’histoire de la ville.

« Elle sera placée dans un endroit où on lui redonne toute sa signification, que ce soit à l’hôtel de ville ou ailleurs », a-t-elle exprimé.

Travaux de rénovations

La salle du conseil municipal dans l’arrondissement de Chicoutimi bénéficiera prochainement de rénovations concernant sa sonorisation.

Ces travaux ont été envisagés par l’administration Néron à la suite des remarques des citoyens qui assistaient aux séances du conseil et qui avaient des difficultés à entendre convenablement les échanges.

Plus d'articles