Retour

La stratégie sur l’égalité homme-femme manque de mordant pour des intervenantes régionales

Au lendemain de la présentation d'une stratégie visant à faire progresser l'égalité des sexes, le groupe Accès-Travail-Femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean reste sur sa faim.

La présidente, Thérèse Belley, aurait voulu voir des mesures plus concrètes de la part du gouvernement du Québec.

Les groupes comme le sien recevront 40 000 $ de plus par année pendant quatre ans. « C’est nettement insuffisant et on aurait voulu des montants structurants pour nous permettre de continuer les projets à long-terme », a-t-elle mentionné en entrevue à Café, boulot, Dodo.

Reconnaissance et espoir

Mme Belley pense que la stratégie permet tout de même de franchir des pas important en matière d’égalité homme-femme.

« Le gouvernement du Québec reconnaît qu’il y a toujours des écarts, que les acquis sont fragiles et qu’il faut faire quelque chose. Le fait que ce soit écrit noir sur blanc, c’est important », ajoute Thérèse Belley.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine