Retour

La surtaxe sur le papier surcalandré coûte 30 M$ aux usines Kénogami et Dolbeau de PFR

Les papeteries de Produits forestiers Résolu (PFR) au Saguenay-Lac-Saint-Jean paient cher la surtaxe américaine sur les importations de papier surcalandré utilisé dans l'impression de magazines et de cahiers publicitaires. Chaque usine doit débourser plus de 1 million de dollars par mois, selon la compagnie.

En octobre dernier, le département américain du Commerce a déterminé que les producteurs canadiens de papier surcalandré devraient payer une surtaxe allant de 17,87 % à 20,18 %, le temps de juger si, comme le prétendent certaines entreprises américaines, ce type de production bénéficie de subventions au Canada.

Le porte-parole de PFR, Karl Blackburn, affirme que la mesure affecte de façon sérieuse la rentabilité des activités de l'entreprise dans la région.

« Cette taxe sur la production de l'usine de Dolbeau et de l'usine de Kénogami représente 30 millions de dollars par année que nous devons laisser de côté en prévision de cette taxe-là que nous devons verser aux États-Unis », précise M. Blackburn.

En comparaison l'an dernier, Résolu a enregistré des profits de 29 millions de dollars pour toute sa production de papiers spéciaux.

La surtaxe américaine représente une situation intenable pour PFR, qui croit pouvoir démontrer qu'elle ne bénéficie d'aucun avantage. L'entreprise craint toutefois que les négociations s'étirent sur deux à trois ans, peut-être plus.

La députée néodémocrate de Jonquière, Karine Trudel, estime pour sa part que le gouvernement fédéral se traîne les pieds dans le dossier.

« Ça fait déjà trois mois qu'il aurait dû entreprendre les démarches et rien n'est fait, déplore Mme Trudel. J'ai rencontré M. Garneau qui est venu la semaine dernière sur le comité parlementaire et présentement, on n'a rien de fait. »

Pour sa part, le député libéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, assure que le gouvernement est très actif dans le dossier.

« Le papier supercalandré est un énorme souci pour le gouvernement canadien actuellement, dit-il. C'est surtout très important de trouver une solution qui va satisfaire les parties, mais à long terme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine