Retour

La tempête de grêle relance l'industrie régionale de la construction

Deux semaines après la tempête de grêle qui a frappé le Saguenay, les entreprises en construction sont débordées. Plusieurs entrepreneurs doivent même faire appel à du personnel supplémentaire pour pallier la demande.

Les entreprises qui se spécialisent en recouvrement, en installation de portes et fenêtres et en pose de gouttières sont sollicitées par les propriétaires dont les résidences ont été endommagées.

Les dommages s'élèvent en moyenne à 20 000 $ par résidence touchée, mais certaines réclamations dépassent les 100 000 $.

Il faudra de trois à quatre mois pour venir à bout des travaux et les sinistrés devront s'armer de patience puisque les réparations seront effectuées par ordre de priorité.

C'est une manne qui arrive à point pour une industrie qui tourne au ralenti depuis quelques mois. Le nombre de mises en chantier depuis le début de l'année a chuté de 53 % dans la région.

Comme quoi le malheur des uns fait le bonheur des entrepreneurs.

D'après les informations de Mélanie Patry

Plus d'articles

Commentaires