Retour

La Traversée internationale du lac Saint-Jean poursuivie en justice

La Traversée internationale du lac Saint-Jean fait l'objet d'une poursuite civile de la part de son ex-directrice générale, Louise-Julie Brassard.

La poursuite en dommages et intérêts totalise 78000 dollars.

Louise-Julie Brassard réclame cette somme pour ne pas avoir été avisée dans un délai de 60 jours du non-renouvellement de son contrat, comme le prévoyait l’entente.

Ce montant représente le salaire qu'elle aurait dû toucher jusqu'au 31 octobre 2016, en plus des frais encourus pour travailler à Montréal et des dommages moraux et psychologiques.

L’ex-DG avait été remerciée de ses services en septembre 2015, après 18 mois à la barre de l'organisation de nage en eau libre.

Le conseil d'administration de la Traversée avait mis fin à son contrat soulignant une divergence de point de vue quant à la gestion de l'événement.

Selon la requête, cette décision a eu l'effet d'une bombe pour la plaignante, qui a dû abandonner sa profession de chiropraticienne au Saguenay pour s’installer à Roberval.

La poursuite a été déposée au Palais de justice de Roberval.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine