Retour

La vie du journaliste Julien Renaud bouleversée par une maladie inconnue

Le journaliste Julien Renaud est affligé par une maladie dont il ignore le nom. Il a plusieurs symptômes : troubles de concentration, douleurs aux jambes et aux bras, pour ne nommer que ceux-là.

À la maison, il marche à l’aide d’une canne ou d’une marchette. À l’extérieur, il circule dans un fauteuil roulant électrique puisque ses déplacements lui demandent trop d’efforts.

Julien Renaud a été hospitalisé en mars, il y a un an, et depuis, le jeune homme de 25 ans a rencontré de nombreux spécialistes afin de savoir ce qu’il a. Tout ce qu'il sait, c'est que que sa maladie relève du domaine neuromusculaire.

« Il faut se redéfinir et réapprendre à vivre. Il y a beaucoup de passions qui sont sur la glace. J’étais quand même un sportif… Amateur, mais quand même sportif. Le journalisme terrain, ça a été un deuil. La liberté aussi, ça a été un deuil. La liberté de mouvement, l’autonomie, de ne plus pouvoir se déplacer, aller voyager, je voulais faire d’autres projets de coopération internationale. Alors, c’est beaucoup de deuils », a raconté Julien Renaud en entrevue à Y'a des matins.

Il a également expliqué qu’il est loin d’être seul dans sa situation. « C’est très, très fréquent des gens qui vont attendre 20, 30 ans ou même qui vont vivre jusqu’à la fin de leurs jours sans diagnostic », a précisé le journaliste.

Pour aider ces gens, il croit qu’il faudrait plus d’investissements dans la recherche. Il voudrait aussi devenir le porte-voix du Regroupement québécois des maladies orphelines.

Et, malgré sa situation, il dit être heureux.

« Oui, je peux répondre que oui. Je suis vraiment content de répondre que oui. Des fois, il y a des gens qui me disent : "Je ne te demanderai pas comment tu vas" quand ils me voient me déplacer en fauteuil. Mais, vous pouvez me le demander! Parce que j’ai de très belles journées et je suis capable d’avoir de très belles journées malgré ma situation. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine