Retour

La Villa Saint-Alexis sera touchée par une grève à compter du 14 novembre

La trentaine d'employés de la Villa Saint-Alexis, dans l'arrondissement de La Baie, déclenchera une grève générale illimitée le 14 novembre prochain.

Les négociations achoppent sur la question de la rémunération. Les syndiqués affirment que le salaire moyen à la Villa Saint-Alexis est à peine au-dessus du salaire minimum. Ils réclament une augmentation de 1,50 $ l'heure, sur trois ans.

La présidente la section Villa Saint-Alexis du Syndicat des travailleurs des centres d'hébergement privés du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Édith Tremblay, indique que le propriétaire, Cajetan Bouchard, demande des concessions importantes sur le nombre de congés, qui représentent un montant d'environ 10 000 $.

« Quand ton salaire est sous le seuil de la pauvreté, chaque dollar compte, insiste la représentante du secteur des Syndicats des Centres d'hébergement privés affiliés à la FSSS, Danielle Lemire. Mais quand tu as les moyens d'investir près de 17 millions de dollars dans des projets d'agrandissement, ce 10 000 $ représente une goutte d'eau dans l'océan. »

Relations difficiles

La situation est tendue à la Villa Saint-Alexis. Une employée a été suspendue pendant deux jours, la semaine dernière, pour avoir distribué des tracts visant à informer les résidents des négociations en cours.

Le syndicat des employés de la Villa Saint-Alexis a envoyé son avis de grève le 4 novembre. Les services essentiels à maintenir ont aussi été précisés. La convention collective est échue depuis le 30 avril.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine