Le maire Jean Tremblay a lancé officiellement le Parti des citoyens de Saguenay (PCS), jeudi.

Le conseil d'administration du Parti des citoyens de Saguenay est formé du maire Jean Tremblay, président et chef du parti, d'Hélène Deschênes à la vice-présidence, de René-Philippe Harvey et de Michel Martin qui agit comme agent officiel.

Le PCS compte 1200 membres. Neuf conseillers de Saguenay adhèrent au PCS. Il s'agit de Réjean Hudon, Sylvie Gaudreault, Jean-Yves Provencher, Claude Tremblay, Michel Tremblay, Martine Gauthier, Luc Blackburn, Jacques Cleary et Luc Boivin.

Trois valeurs sont inscrites dans les statuts du Parti des citoyens de Saguenay : l'honnêteté, le service et la justice.

« On a préféré agir comme ça parce que veut, veut pas, le Parti des citoyens va avoir aussi l'esprit de ce qu'on a déjà bâti, on va continuer dans le même sens, affirme Jean Tremblay. C'est sûr qu'étant donné que je suis parmi les fondateurs, ce qu'on a inculqué, ce qu'on a bâti dans Saguenay, on continue ça. »

Jean Tremblay ayant déjà annoncé qu'il ne serait pas candidat à la mairie en 2017, une course à la direction du Parti des citoyens de Saguenay aura lieu pour lui trouver un chef. L'investiture aura lieu en mai 2017.

Situation claire

La création du Parti des citoyens de Saguenay n'embête pas la chef de l'Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron. Elle croit que cela clarifie une situation qui existe au conseil municipal depuis de nombreuses années.

Les neuf conseillers municipaux qui adhèrent publiquement au parti étaient déjà très solidaires au maire et à ses décisions. « Enfin, on va légaliser une situation qui perdure à Saguenay et avant, dans la Ville de Chicoutimi, qui perdure depuis 18 ans. Le maire se met en règle par rapport au DGEQ », souligne Mme Néron.

Le nom de la formation politique est réservé au registre des entreprises depuis plus d'un an. Le Directeur général des élections a pour sa part enregistré le Parti des citoyens de Saguenay, le 11 mai 2015.

Le maire Tremblay, qui a longtemps affirmé que les partis politiques étaient inutiles sur la scène municipale, a tout de même décidé de former le PCS pour lutter contre l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) aux élections de 2017.

En s'organisant sous un parti politique, les membres pourront récolter des contributions à longueur d'année plutôt que pendant la seule année électorale. Les conseillers vedettes qui partagent les mêmes convictions que le maire pourront aussi s'afficher.

Le Parti des citoyens de Saguenay et l'Équipe du renouveau démocratique sont déjà en recrutement pour trouver 19 candidats à présenter aux prochaines élections municipales.

Plus d'articles

Commentaires