Retour

Le bar rayé préoccupe la Fédération régionale des chasseurs et pêcheurs

Une cinquantaine de personnes ont participé au congrès régional annuel de la Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs qui se tenait samedi à Alma. L'un des sujets chauds : le bar rayé qui est de plus en plus présent dans les rivières à saumon de la région.

La présence de ce poisson était sur toutes les lèvres au congrès.

« C'est devenu surabondant. Actuellement, il vient dans des rivières à saumon et évidemment, il devient un peu une menace pour les saumoneaux. Nous, notre position, ce serait, d'une part, de permettre la pêche au bar rayé parce que, actuellement, le bar rayé est une espèce protégée, on doit le remettre à l'eau. Donc, la pêche pourrait avoir un effet régulateur pour aider à contrôler la population de bar rayé », de dire le président régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, Gilles Brassard.

La Fédération souhaiterait aussi mieux encadrer la pêche au poisson de fond sur la rivière Saguenay. D'ici trois ans, les membres travaillent à mettre en place une aire faunique communautaire sur ce plan d'eau.

« Le but principal, c'est de faire une collecte de données et que la population se prenne en main pour s'assurer que dans 20 ans, 25 ans qu'on soit encore capable de pêcher et d'avoir de la ressource », a expliqué le directeur de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, Marcel Simard.

Les efforts de recrutement de la Fédération ont porté des fruits au cours des dernières années. Le nombre d'adeptes est en constante augmentation. Seulement pour la chasse, 25 000 nouveaux chasseurs sont formés annuellement au Québec.

D’après le reportage de Jessica Blackburn

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine