Retour

Le basketball en fauteuil roulant retiré des Jeux du Québec à Alma

La compétition de basketball en fauteuil roulant est annulée en vue de la finale des Jeux du Québec qui sera présentée à Alma le mois prochain.

Sports Québec s’est dite dans l’obligation de prendre cette décision à la suite du désistement de l’équipe de basketball de Montréal, la semaine dernière.

« Pour des raisons qu’on s’explique mal, les jeunes ont décidé qu’ils préféraient ne pas venir », a fait savoir la coordonnatrice des communications de Sports Québec, Michelle Gendron.

Il ne restait donc que trois régions en lice sur 19 dans cette épreuve, alors que les Jeux du Québec ont fixé la norme minimale de quatre régions pour la tenue d’une compétition.

« C’était difficile de les maintenir [basketball en fauteuil roulant] dans le volet compétition, car vous comprendrez qu’on a refusé des sports à la finale, pour les mêmes raisons », a-t-elle expliqué.

Le basketball en fauteuil roulant était la seule discipline de parasport retenue pour la finale d'Alma.

Vague de déception

Sur la page Facebook des Jeux du Québec, de nombreux internautes ont dénoncé le manque de tact à l'endroit de ces athlètes vulnérables, qui s'entraînent depuis plusieurs années.

« Et soudain, à seulement 5 semaines d'avis malgré près de 2 ans de préparation, BOUM le comité des Jeux annonce à 1 discipline : DÉSOLÉ, vous ne pourrez vivre votre rêve! », a écrit Chantal Primeau, une mère de Beauharnois.

Mme Gendron comprend qu’il s’agit d’un débat émotif déchirant. Elle encourage Parasports Québec à favoriser le développement des sports adaptés en région.

« La fédération [Parasports Québec] a accepté la décision de plein gré. Elle reconnaît qu’elle a des efforts à faire au niveau du développement », soutient-elle.

« Faut toujours qu’il y ait du recrutement qui se fasse et on n'a pas d’associations régionales », admet le directeur général de Parasports Québec, Marc-Antoine Ducharme.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean n’a d’ailleurs aucune équipe de basketball en fauteuil roulant.

M. Ducharme regrette par contre ce changement de cap si près du but. « On comprend qu’il y ait des règles. Ils [Sports Québec] font des efforts mais, est-ce qu’ils en font assez? » ajoute-t-il.

Pas en sport de démonstration

Avec le retrait du basketball en fauteuil roulant des compétitions officielles, il revenait au comité organisateur d’Alma de statuer sur la possibilité de l’ajouter aux sports de démonstration pour mitiger la déception.

« Nous avons déjà un sport de démonstration de plus qu’à l’habitude avec le ballon sur glace, le cheerleading et le sauvetage sportif. Mais, nous en avons refusés aussi. D’inclure, à quatre semaines des Jeux, un nouveau sport de démonstration, c’est quelque chose qui n’était pas possible et surtout pas équitable », a expliqué le président du comité organisateur, Jean-Denis Toupin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine