Retour

Le budget Leitao est accueilli avec tiédeur dans la région

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, se dit peu impressionné par le budget provincial déposé jeudi.

Il déplore le manque de mesures spécifiques pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Dans les anciens budgets, on avait des crédits d'impôt pour les régions ressources, des investissements spécifiques en aluminium. Présentement, c'est une série de mesures qui sont saupoudrées ou qui s'appliquent également à toutes les régions du Québec. »

Sylvain Gaudreault estime aussi que les nouvelles mesures pour aider l'industrie forestière ne règlent en rien les problèmes soulevés par les travailleurs, comme les négociations avec les Autochtones et la protection du caribou forestier.

Le député aurait aussi voulu que le gouvernement exige des engagements de la part des entreprises forestières, en matière d'emploi notamment, en échange de certaines des nouvelles mesures.

Autres réactions politiques

Le budget du gouvernement Couillard a aussi fait réagir les candidats à l'élection partielle dans Chicoutimi.

Interrogé sur les mesures d'allégement accordées à l'industrie forestière, Pierre Dostie de Québec Solidaire aurait aimé que le gouvernement se positionne sur la fameuse norme FSC, perdue par Produits forestiers Résolu.

« Pour moi, ce serait extrêmement dommage parce que dans le fond, l'action du gouvernement devrait beaucoup aller dans le sens de reconnaître cette norme-là et de stimuler la compagnie pour qu'elle se conforme », souligne Pierre Dostie.

Pour sa part, la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Hélène Girard, affirme que les citoyens ont été oubliés. « Aucune baisse d'impôt, aucun plan de relance économique, déplore-t-elle. Des miettes pour les gens de Chicoutimi. Voilà ce que l'on retrouve dans ce fameux budget. »

Tout savoir sur le budget du Québec

Soulagement pour le milieu de l'éducation

Le réinvestissement de 1,2 milliard de dollars en éducation annoncé dans le budget Leitao n'est que le début d'un rattrapage après les coupes effectuées depuis dix ans dans le milieu scolaire, selon la présidente du Syndicat de l'enseignement du Saguenay, Aline Beaudoin.

Elle fait remarquer que 700 millions de dollars iront dans la rénovation des écoles et que c'est surtout la Commission scolaire de Montréal qui va en bénéficier.

Le ministère veut aussi doubler le nombre de maternelles quatre ans en milieu défavorisé, une mesure déjà annoncée en décembre dernier.

Cette mesure aura peu d'effets dans la région, selon Mme Beaudoin. « Ce qu'ils vont ajouter c'est peut-être une deuxième classe par commission scolaire et encore, il faut voir où est-ce que ça va aller, dit-elle. Ça veut dire peut-être, dans la région, quatre nouvelles classes. »

À l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), le recteur Martin Gauthier respire un peu mieux avec le budget du gouvernement Couillard qui annonce une augmentation des crédits aux universités de 1,7 % pour les trois prochaines années et assure plus de stabilité dans le financement.

Après des années de compression, Martin Gauthier parle d'une pause. Il croit cependant qu'il faudra continuer d'augmenter les revenus autonomes de l'UQAC, qu'ils proviennent des chaires de recherche ou du développement international.

« Ça nous aide à éviter de faire des compressions importantes et significatives, mais les gens vont avoir comme mandat de travailler très fort pour aller chercher des revenus supplémentaires, souligne-t-il, ce qui nous aiderait à combler beaucoup de demandes que nous avons à l'interne que ce soit au niveau des programmes, du corps professoral, etc. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine