Les administrateurs du Camping Jonquière implorent la Ville de Saguenay de garder le lieu public. La semaine dernière, une entreprise privée s'est montrée intéressée à acheter le site.

Dans une entrevue, lundi, le président du conseil d'administration du Camping Jonquière, Raynald Harvey, s'est farouchement opposé à un tel scénario.

À son avis, le site doit rester public. « Il y a encore beaucoup de potentiel à mettre en valeur au Camping Jonquière et il y a du développement touristique qu'on peut faire pour favoriser les retombées économiques », dit-il.

En se prononçant publiquement, M. Harvey espère notamment avoir des garanties du président d'arrondissement, Bernard Noël, sur la vocation du camping, au cours des prochaines années.

Le conseil d'administration demande à la Ville de Saguenay de protéger cet espace public, tout en maximisant le potentiel autour du lac Kénogami.

Selon Raynald Harvey, la ville devrait profiter de l'intérêt du privé pour diriger les entrepreneurs vers d'autres endroits à développer autour du lac ou près de la rivière aux Sables.

En ce sens, il appuie la rencontre prévue entre le conseiller municipal, Luc Boivin, et la direction de l'entreprise Claveau et Fils pour discuter du potentiel de développement dans l'arrondissement de Jonquière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine