Retour

Le cégep d’Alma fait l’objet de critiques de la Vérificatrice générale du Québec

La Vérificatrice générale du Québec croit que la gestion des contrats dans plusieurs cégeps, dont celui d'Alma manque de rigueur .

Dans son rapport rendu public mercredi, Guylaine Leclerc a passé au peigne fin, 55 contrats octroyés entre 2012 et 2015 par cinq collèges. Il s’agit des cégeps d’Alma, Rimouski, Gatineau, Sherbrooke et Rosemont.

Au Collège d'Alma, la vérificatrice générale pointe du doigt un contrat de construction de 697,000 dollars qui a coûté 36 % plus cher que prévu. Le chantier qui devait s’étirer sur 15 semaines en a finalement duré plus du double, soit 38.

En fait, les trois contrats octroyés par la direction du collège d'Alma ont dépassé les coûts et le temps prévu initialement.

La vérificatrice recommande au cégep d’Alma de se doter de meilleurs mécanismes de contrôle dans l'octroi de contrats aux fournisseurs et de prévoir des pénalités au besoin.

Commentaire de la direction du Collège d'Alma

Dans son commentaire intégré au rapport de la Vérificatrice générale, la direction du Collège d'Alma écrit que « nous voulons souligner la difficulté pour les petits collèges de mettre en place cette pratique de gestion des contrats sans l’ajout spécifique de personnel lors de travaux majeurs. Il est important que le ministère en tienne compte lors de l’allocation de budgets à cet effet. » souligne le commentaire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »