Retour

Le changement de parti de Michel Gauthier crée la surprise

La porte-parole du Bloc québécois au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Élise Gauthier est surprise du changement de cap de l'ancien député de Roberval Michel Gauthier. Celui qui était chef du Bloc québécois. Michel Gauthier a annoncé samedi son adhésion au Parti conservateur du Canada.

Michel Gauthier a signé sa carte de membre du Parti conservateur samedi à l'ouverture du conseil général de l'aile québécoise du parti, qui se déroule en fin de semaine à Saint-Hyacinthe.

L’ancien député péquiste et bloquiste de Roberval précise qu'il va faire campagne activement aux côtés des candidats conservateurs du Québec l'an prochain, mais qu'il ne sera pas candidat.

Il affirme avoir longuement mûri sa décision et que tout doit être mis en œuvre pour remplacer les libéraux de Justin Trudeau à Ottawa.

« Ça me fait rire et en même temps, ça me désole parce que j’ai toujours eu beaucoup de problèmes avec les vire-capot. C’est impensable qu’un supposé souverainiste s’en aille chez les conservateurs. Vraiment, on aura tout vu cette année au niveau de la politique, particulièrement au niveau du Bloc québécois. »

Aucun candidat du Bloc dans Chicoutimi-Le Fjord

Élise Gauthier a profité de la situation pour confirmer que la section locale du Bloc québécois n'a toujours pas l'intention de présenter un candidat dans Chicoutimi-Le Fjord.

« Vous n’aurez pas de l’exécutif, de la part des gens de Chicoutimi-Le Fjord [un candidat]. Je n’enverrai pas quelqu’un, ce serait un suicide politique d’envoyer à l’heure actuelle un candidat ou une candidate dans l’élection partielle. »

Cette décision s'explique par la crise qui perdure avec la chef Martine Ouellet.

La chef du Bloc québécois pourrait toutefois imposer un candidat. Le gouvernement a jusqu'au 2 juin pour déclencher l'élection partielle afin de remplacer le libéral Denis Lemieux qui a démissionné à l'automne dernier.

On retrouve pour l'instant deux candidats officiels sur les rangs pour l'élection partielle, soit Lina Boivin pour le Parti libéral et Richard Martel pour le Parti conservateur. Quant au Nouveau Parti démocratique, Éric Dubois est le seul candidat à l'investiture.

Plus d'articles